fbpx
17 Nov

Big Pharma et nous…

Dans de nombreux pays, la population commence s’indigner et à s’affoler, face à l’idée probable d’une obligation vaccinale contre la Covid-19. Campagne vaccinale faite sur un vaccina à ARN transmetteur jamais conçu jusque-là et dont les effets négatifs à long terme n’ont jamais été quantifiés, faute de temps dans le processus d’épidémie mondiale.

Lorsque nous parlons d’un vaccin à ARN, cela fait notion à une modification du matériel génétique de chacun dont les mauvais effets pourraient se voir sur 10 ans. Mettre un tel vaccin au point sur 1 an reste, à mon avis, un jeu d’apprentis sorciers.

Bien entendu, Big Pharma joue sur la peur que génère la pandémie dans l’inconscient collectif, pour justifier une campagne de vaccination mondiale, pour un taux de mortalité de 0.08% de la population, dont la majorité, de surcroît, était déjà en très mauvais état de santé, donc dans le viseur de la faucheuse.

A aucun moment de cette pandémie, l’état ou la médecine n’a parlé de l’intérêt de tous, à rester en pleine santé au travers d’une hygiène de vie cohérente, alors qu’on sait très bien que ce sont les cofacteurs de morbidité qui ont fait des morts, des cibles de choix. Diabète, obésité, alcoolisme léger ou chronique…ne sont que quelques facteurs connus à ce jour, dont la liste, c’est sûr, viendra se compléter par tous les facteurs de stress émotionnel que nous connaissons tous, que ce soit au niveau sociétal, professionnel ou personnel.

Le corps, de manière naturelle, a en lui la capacité de se battre contre le virus, c’est ce qui fait que l’on nous annonce tous les jours 50 000 personnes infectées selon les tests PCR, et ce chiffre ne représente que la partie testée, la réalité est largement supérieure, mais moins de 1% de mortalité. La différence entre morts, malades et contaminé se trouve dans tous ceux où le corps à fait son travail naturel et biologique de défense et la tranche dont le corps n’en avait pas la capacité.

Loin de moi l’envie de dénigré la gravité des atteintes et des séquelles possibles. Je ne mets ici que les chiffrages que l’on nous passe en boucle depuis des mois ainsi que leur analyse à tête froide.

De manière logique, il est censé de comprendre que, puisque c’est l’état de santé de chacun qui fait, ou non, la capacité à se défendre, il serait logique de promouvoir un changement dans notre hygiène de vie à tous. Ce qui éviterait la propagation du virus puisqu’un porteur asymptomatique, c’est-à-dire dont le corps a la capacité de lutter contre la covid-19, n’est pas contaminant.

Big Pharma, à bien entendu un grand intérêt à pousser à la vaccination et semble avoir le soutien politique pour le faire. Suffit de regarder qui est actionnaire des laboratoires pour comprendre le lien entre les deux.

Quoi qu’il en soit, la puissance de Big Pharma c’est fait sur le comportement de chacun d’entre nous. A chaque fois que nous achetons un médicament, nous accroissons leur force. A chaque fois que vous faites un don pour aider la recherche et qu’ils vous revendent à prix d’or les trouvailles que vous avez financé, ils grossissent sur votre dos.

Bien entendu, la recherche médicale est indispensable, elle a permis la mise au point de nombreux médicaments indispensables. Le problème ne se trouve pas dans cette tranche là du processus, mais dans toutes les fois où nous achetons des médicaments chimiques alors qu’il existe des moyens naturels à notre disposition pour parvenir aux mêmes effets. Pourquoi continuer à engraisser le système qui veut votre contrôle alors qu’il est possible de ne pas le sponsoriser.

Il n’existe aucun hasard dans la vie, juste un principe immuable d’action et de réaction. Nous avons le monde que nous avons créé, tous autant que nous sommes, soit en consommant de manière illogique et abusive des médicaments, soit en ne disant rien. Qui ne dit mots, consent, je vous le rappelle. Il est bien risible aujourd’hui d’entendre le peuple se soulever contre ce qu’il a mis en place lui-même et s’affoler d’un éventuel effet sur leur liberté, de choisir ou non, la vaccination.

Deux petites réflexions viennent alors, sur le sujet :

  • Si chacun d’entre nous consommions différemment, de meilleure qualité, en plus petite quantité, afin de respecter son corps et de lui permettre de fonctionner de manière optimale, non seulement nous diminuerions notre risque d’attraper la covid-19, nous ne deviendrions plus un risque pour les autres, et ne nécessiterions pas l’aide de Big Pharma pour survivre.
  • Si, a chaque fois que cela est possible, et à mon avis nous parlons ici de plus de 80% des cas au minimum, nous utilisons les médecines douces, naturelles, non invasives et sans risque, pour nous soigner, nous diminuerons la puissance de Big Pharma d’autant et sa capacité à nous imposer ses choix.

Ne nous mentons pas, le virus existe, ses séquelles peuvent être graves. Mais tenter une vaccination mondiale sur un vaccin dont on n’a pas suffisamment testé les effets secondaires à long terme semble un risque disproportionné. Pour sauver 0.08% de la population mondiale, nous parlons de mettre en danger les 99.02% restant, calcul qui me semble complétement déraisonné, sauf si nous y mettons l’envie énorme et conséquente, de gagner quelques milliards en plus pour Big Pharma.

Je laisserai donc à chacun ses choix et la responsabilité de ceux-ci dans leur futur face à la vaccination.

Mais, une chose reste sûre et certaine, c’est en prenant soin de votre santé et en agissant de manière naturelle et raisonnée au niveau de votre hygiène de vie au quotidien, que vous aurez le plus de chance d’avancer sans soucis dans la vie. Le surpoids, le diabète et les troubles cardiaques sont les gros facteurs de morbidité dans les atteintes de la covid-19, et ils sont tous, sans exception, liés au mode de vie alimentaire du patient qui, sans vouloir blesser personne, devient responsable de sa faiblesse et des risques qu’il encourt. Demander alors de l’aide aux autres pour les sauver est logique, mais légèrement teinté d’un manque de cohérence face à nos propres responsabilités.

Bien entendu, prévenir plutôt que guérir n’a jamais eu de sens pour Big Pharma, aucun médicament au monde ne le permettant, c’est un manque à gagner évident qu’ils ne vont pas cultiver ou favoriser.

Pour conclure, c’est vous qui avez donné et qui donnez encore la puissance à Big Pharma, il ne tient qu’à vous de changer le processus. Pour information, à chaque fois que vous allez vous faire un test PCR sans raison valable, sinon votre peur, vous donnez de la puissance à cette idée de vaccination globale obligatoire et engraissez le mastodonte qui tente de vous imposer sa loi.

Curieux, visionnaire et innovant, votre formateur Ralph Lidy n’a jamais perdu son désir d’offrir les meilleurs des soins aux patients qui viennent lui demander conseils et s’efforce de proposer une solution naturelle, là ou la médecine ne propose plus rien. Partant du principe que la maladie n’a pas une, mais des origines, c’est en prenant en compte chacune d’elles, que la guérison est la plus complète et sûrement la meilleure. Il y a déjà quelques années, Le Dr Lidy a mis au point sa propre technique : la technique EMOST, un savant mélange entre la chiropractie, la médecine chinoise et ayurvédique, et le décodage biologique.