28 Juil

Le Magnesium

Magnesium

Le magnésium est un élément chimique (Mg) dont le nom provient d’un district de Thessalie appelé Magnesia qui possède des terres très riches en magnésium.

C’est en 1755 qu’un Anglais du nom de Joseph Black reconnu le magnésium comme élément.

Le magnésium se présente sous 22 formes différentes d’isotopes dont seulement 3 sont stables et naturellement présentes dans la nature. Sous forme de sel de magnésium, de carbonate de magnésium (et bien d’autres encore), il est très utilisé en médecine car sa forme ionique Mg2+ joue un rôle important dans tout l’équilibre ionique du corps humain. Il participe intiment à la transmission des influx nerveux entre les neurones du cerveau. Il participe à plus de 300 réactions enzymatiques dans le corps. 60% est stocké dans les os, un quart est utilisé par le système musculaire, et le reste se répartie dans les organes clés comme le foie et le cœur. Il régule le transit intestinal, a un rôle dans la fabrication des protéines et régule en partie le rythme cardiaque.

Le corps ne produit aucune forme de magnésium, mais en consomme une grande quantité dans ses fonctions quotidiennes. Il doit donc le puiser dans l’alimentation, l’excès étant éliminé par les urines, empêchant ainsi une intoxication de l’organisme par excès. Absorbé en grande quantité, il provoque un effet laxatif et purgatif. Dans les cas d’insuffisance rénale et chez certains enfants à problèmes, il peut exister des empoissonnements par excès de magnésium.

L’alimentation apporte 10 à 20 mmol de magnésium par jour (soit environ 250 à 500 mg- l’apport journalier recommandé étant de 300 mg par jour) dont un tiers est absorbé au niveau de l’intestin probablement par transport actif secondaire. On connaît mal les mécanismes impliqués dans l’absorption digestive du magnésium. Les vitamines B6 et D sont nécessaires pour assimiler le magnésium et la vitamine B2 est nécessaire car elle active chimiquement la vitamine B6.

Pour fonctionner de façon optimale, le magnésium (Mg) doit être en équilibre dans le corps avec le calcium (Ca), le phosphore (P), le potassium (K) et le chlorure de sodium (NaCl) :

  • Un excès en Mg inhibe l’absorption et/ou rétention du Mg et du K et favorise l’ostéoporose.
  • Un déficit en Mg provoque une excrétion excessive de P et K à l’origine de troubles comportementaux.

L’absorption du magnésium est très liée à celle du calcium et leurs actions parfois s’inhibent, parfois se conjuguent : le ratio optimal connu (mais soumis à controverses) entre ces 2 minéraux dans l’alimentation étant de 2 calciums pour 1 magnésium. Le taux Mg est abaissé sous l’action d’un excès de Ca qui provoque une excrétion de Mg qui, si elle est prolongée, entraîne un déficit magnésien. On pense que l’absorption du magnésium peut être entravée par le calcium : comme on ne connaît pas l’impact réel de cette interaction sur le plan clinique, on recommande médicalement de ménager un intervalle de deux heures entre la prise de calcium et celle de ces minéraux. Quoique la nature n’ait pas jugé bon de séparer les fruits à magnésium et les fruits à calcium et que, lors d’un repas, l’estomac semble bien capable de faire un trie!!!!

Réciproquement, un apport massif de Mg peut être dangereux en bloquant l’action du Ca. L’intégrité est donc respectée si, en plus de la dose suffisante de Mg, le Ca/P est apporté dans le rapport adéquat et le potassium au taux requis. Le magnésium est une clé de voûte de l’assimilation des Oligo-éléments.

Le bore fait augmenter les taux physiologiques de magnésium et le zinc agit en synergie avec Mg pour un bon équilibre nerveux, renforcer la protection immunitaire et fixer le Ca sur les os et les dents.

La carence en magnésium (hypomagnésémie) se détecte sur les symptômes suivants :

  • Crise de tétanie, crampes et tremblement
  • Signe de Chvostek (à percussion de la bouche provoque une contracture de la lèvre supérieure) et le signe de Trousseau (un garrot au niveau du bras provoque une contracture de la main
  • Fatigabilité musculaire ou myoclonie (contracture brèves et involontaires des muscles)
  • Irritabilité, nervosité, insomnie, dépression
  • Crises d’épilepsie
  • Dérèglement de la régulation thermique du corps

Il semblerait que 25% des femmes et 20% des hommes souffrent de carences en magnésium par déficience de fonctionnement des intestins et de leur capacité à absorber l’élément. En effet, les antibiotiques présents dans les viandes que l’on consomme détruisent la flore intestinale empêchant son bon fonctionnement. Il est donc conseillé de faire des cures de pro biotiques régulièrement afin d’aider les intestins à faire leur travail et à diminuer la consommation de viandes d’élevage, toutes largement chargées en antibiotiques. L’acupuncture et la digitopuncture (technique EMOST) sont une très grande aide à la régularisation des fonctions intestinales. 

Les besoins en magnésium varient en fonction de l’âge et s’accroissent notamment chez les femmes enceintes et allaitante (400 mg), et chez les personnes âgées (400 mg).

En opposition, l’hypermagnésémie (excès de magnésium) se traduit par

  • Des chutes de tension et de la bradycardie (cœur qui bat lentement)
  • Nausées, vomissement
  • Fatigabilité musculaire, avec atteinte des réflexes, associée à une somnolence
  • Un syndrome confusionnel, voir un coma avec arrêt cardiaque

La première source alimentaire étant d’origine céréalière, il est recommandé de favoriser les produits non raffinés et dits complets car ils contiennent 3 à 5 fois plus de magnésium que leur forme raffinée. Les autres éléments riches en magnésium étant les légumes verts, le chocolat, les légumes secs et certaines eaux minérales. A noter que les fruits de mer (à l’exception des bigorneaux) sont extrêmement riches en magnésium marin.

Quelques chiffres :

  • une portion de riz complet : 54 mg de magnésium
  • deux tranches de pain complet : 32 mg de magnésium
  • 200gr de lentilles : 64 mg de magnésium
  • une assiette d’épinard (200gr) : 92 mg de magnésium
  • 5 à 6 pruneaux (50g) : 20 mg de magnésium
  • une barre de chocolat noir (30g) : 34 mg de magnésium
  • une banane : 45 mg de magnésium
  • une poigné d’amandes : 90 mg de magnésium

Notre alimentation quotidienne étant de moins en moins riche en oligoéléments et donc en magnésium, faire une cure par apport externe (compléments alimentaires) est une logique à suivre avec intérêt.

Curieux, visionnaire et innovant, votre formateur Ralph Lidy n’a jamais perdu son désir d’offrir les meilleurs des soins aux patients qui viennent lui demander conseils et s’efforce de proposer une solution naturelle, là ou la médecine ne propose plus rien. Partant du principe que la maladie n’a pas une, mais des origines, c’est en prenant en compte chacune d’elles, que la guérison est la plus complète et sûrement la meilleure. Il y a déjà quelques années, Le Dr Lidy a mis au point sa propre technique : la technique EMOST, un savant mélange entre la chiropractie, la médecine chinoise et ayurvédique, et le décodage biologique.