fbpx
04 Août

S’avoir s’adapter

Quelques soient nos croyances, nos religions, ou notre fonctionnement mental personnel, nous mettons tous en place des principes, des structures, des stratagèmes, pour atteindre nos objectifs et avancer dans notre vie. Ceux-ci doivent nous permettre de mettre en place des outils qui nous autorisent à franchir les obstacles de notre existence, autant personnels que professionnels.

Peu importe le nombre d’outils façonnés par nos soins pour vaincre les épreuves, peu importe les ruses que nous compilons en nous, il y aura toujours un jour, un instant ou une situation où nous ne pourrons plus contrôler les événements de notre vie. Cette perte de contrôle, cette mise en lumière de nos faiblesses, de notre incapacité à contrôler les événements de notre vie, est la source principale de notre frustration. Et la frustration nous amène forcément et inéluctablement à la colère, l’une des 3 grandes faiblesses de l’homme dans sa nature (avec l’avidité et le manque de connaissance).

La frustration étant l’espace qu’il existe entre mes désirs et la réalité du monde que j’ai créé et dans lequel je vis de manière réelle, celle-ci est présente de manière quasi constante dans notre routine. La colère, le stress et la frustration bloquent le foie et peuvent donner naissance à bon nombre de maladies hépatiques directes et indirectes dont les plus courantes sont : les migraines, l’eczéma, les troubles gynécologiques, le réveil nocturne à 3h du matin…au-delà d’apprendre à maîtriser nos émotions afin de mieux vivre tous les jours, nous nous donnons une chance supplémentaire de bien vivre, longtemps et sans maladie si nous savons maîtriser le lâcher prise.

Vouloir tout maîtriser, contrôler sa vie et le monde, est usant, fatiguant, un combat éternel contre soi et le monde, une perte d’énergie vitale invraisemblable et amène bien souvent à une maladie connue sous le nom de Parkinson. La peur de ne pouvoir maîtriser sa vie, use l’énergie du rein qui nourrit le système nerveux, et aboutit à une perte du contrôle de soi (l’opposé de notre recherche) au travers des tremblements. Le Parkinson est la maladie résultant de la recherche permanente de la maîtrise du monde et des événements, et le symptôme flagrant d’un échec.

Le lâcher prise est donc essentiel à notre équilibre mental et nous devons pour cela apprendre à nous adapter au monde. Souriez, respirez et avancez doucement dans le monde, rien n’est faux, rien n’est mauvais, tout est au plus juste, mais vous ne le voyez pas encore…la sagesse est d’accepter ce que l’on ne peut modifier et contrôler, comme notre destinée.

La vie est une succession de changements naturels, de mouvements, de modifications qui demandent juste de notre part une capacité d’adaptation permanente. Il en est ainsi depuis des millénaires, et, quel que soit la force ou la puissance humaine, elle n’arrivera jamais à maîtriser le monde et sa logique. Ne résistez pas, ne résistez plus, cela ne générera que des soucis et de la colère. Laissez la réalité être la réalité, laissez la vie être la vie. Dieu étant parfait, l’univers est parfait, et votre vie aussi, même si vous êtes incapable de comprendre tout ce qui s’y passe. Laissez les choses se faire naturellement et apprenez à les utiliser à votre avantage, à les contourner ou à les apprécier. Vous ne pouvez pas tout contrôler, la vie elle-même en perdrait son essence, sa valeur et ses surprises.

La force n’est pas dans la maîtrise, mais dans l’adaptation intelligente à notre destinée.

Nous devons dès lors acceptez deux lois universelles et les intégrer comme telle, comme des vérités absolues, afin de permettre à notre cerveau, a nos pensées, de trouver le repos.

  • Le hasard n’existe pas, c’est dieu qui veut rester incognito disait Albert Einstein, le plus grand des mathématiciens de tous les temps. Il n’y a donc pas de quoi s’inquiéter, et surtout pas de raison de se mettre en colère. Laissons nos expériences se faire, sachons en tirer les leçons, et apprenons à utiliser nos vécus afin d’améliorer notre futur. Se battre contre notre passé n’est qu’une perte de temps et d’énergie. Il n’existe plus, n’est pas modifiable, et juste quoi qu’on en pense.
  • Si le hasard n’existe pas, ce que nous vivons est la continuité logique de nos choix passés. Si nous nous retrouvons a un endroit précis, a vivre quelque chose de précis, dans des conditions précises, c’est parce que nous avons agi dans cette direction et que nous trouvons là ou nous devons être. Il n’y a pas d’erreur, pas de faute. Il y a notre chemin et le croisé d’autres chemins qui fait que nous vivons ce que nous avons à vivre, et rencontrons les personnes que nous avons à rencontrer.

La tolérance c’est cesser de se battre contre ce que l’on ne peut modifier

Pour tous ceux qui ont vécu des drames et des souffrances, il n’y a aucun mot qui puisse les soulager de leurs douleurs. Que se soit la naissance dans une famille des plus horrible, au décès d’un être cher, en passant par les accidents et la souffrance, il existe des lois, des principes que l’on ne peut maîtriser et qui font partie de la vie, de notre vie. Il est bien inutile de se battre contre le passé et ses démons…nous ne faisons qu’activer notre colère sans aucune chance de modifier ce que nous avons vécu pour autant. Nous ne nous autorisons pas à oublier le passé et perdons beaucoup de temps pour notre présent et rendons un futur heureux impossible. Aussi vrai qu’une pierre est dure mais peut se fendre, un traumatisme et dure mais peut se polir si l’on sait y mettre de l’ardeur, du temps et toute sa volonté.

Puisque vous ne pouvez pas changer votre passé, autant s’y adapter et vivre avec.

Apprendre à pardonner devient donc salutaire afin de ne pas mourir de notre colère. Le pardon à la force d’apaiser le cœur et de nous permettre de réfléchir plus clairement. Nous ne pardonnons pas pour soulager celui qui a fait le mal, mais belle et bien pour nous, uniquement pour nous, afin de nous permettre de vivre en paix. Celui qui vous a fait souffrir a rarement des remords et ne cherche que rarement votre pardon…mais cela devient son chemin, et plus le vôtre, même s’ils se sont croisés un jour, une vie, un instant.

S’avoir s’adapter a ce que nous vivons, s’avoir apprendre de chaque souffrance, s’avoir intégrer le positif de chaque situation, c’est cela le lâcher prise.

Utiliser la qualité de l’eau qui s’adapte à tout, contourne sans effort les obstacles, et fini toujours par gagner en poursuivant, d’une manière ou d’une autre, son chemin.

Puisqu’il n’y a pas de hasard, le chemin sur lequel vous été est le bon, et ce que vous vivez est juste, mais vous ne percevez pas toujours ou il doit vous amenez.

Lâchez prise dans toutes les situations, faites confiance a votre destiné, et laissez votre esprit en paix, et votre cœur au repos. Restez concentrez sur ce que vous êtes en acceptant tout ce que vous faites.  C’est la clé de la libération et de la non-souffrance. Le monde est beau, même s’il y a parfois des nuages qui cachent le soleil. Nous savons tous que derrière les nuages se cache le soleil et que la pluie ne dure pas toujours. Après la pluie vient le beau temps, même après les orages les plus longs et les plus violents. Derrière chaque épreuve se cache une chance d’apprendre et de s’améliorer afin de construire notre futur sur des bases de sagesses, et non plus de colère et de rancœur.

Ne perdez plus une minute à vous battre contre vos démons, et mettez dès a présent en place, les premiers pas d’un nouveau futur. Il vous appartient d’en faire le choix. Restez malheureux ou devenir heureux ne dépend que de vos choix de vie, que de ce que vous allez mettre en place dans les secondes qui suivent cette lecture.

Avancez sur votre chemin, le cœur ouvert à tout, vous êtes en sécurité.

Curieux, visionnaire et innovant, votre formateur Ralph Lidy n’a jamais perdu son désir d’offrir les meilleurs des soins aux patients qui viennent lui demander conseils et s’efforce de proposer une solution naturelle, là ou la médecine ne propose plus rien. Partant du principe que la maladie n’a pas une, mais des origines, c’est en prenant en compte chacune d’elles, que la guérison est la plus complète et sûrement la meilleure. Il y a déjà quelques années, Le Dr Lidy a mis au point sa propre technique : la technique EMOST, un savant mélange entre la chiropractie, la médecine chinoise et ayurvédique, et le décodage biologique.